51 Av. du Ml. de Lattre de Tassigny 94010 Créteil
Tel: 01-49-81-25-54

  Chef de service:
Alexandre de la Taille
HENRI MONDOR
 
 
Pôles cliniques > Tumeurs de vessie > Cystoscopie  

Rendez-vous
de consultation


Intranet

pour accéder aux contenus multimédia de ce site installez
Macromedia FlashPlayer

et
Get Windows Media Player

Sites partenaires

WebMaster

Plan du site

 

 

date de création : 16/08/2006

Cystoscopie

Vous allez avoir une uréthrocystoscopie. Cet examen consiste à examiner l’urèthre et la vessie par les voies naturelles ( endoscopie )

Pourquoi cet examen ?
Une cystoscopie est pratiquée : soit pour aider au diagnostic de troubles urinaires, soit dans le cadre de la surveillance d’un cancer de vessie. Cet examen peut vous être proposé également dans le cadre du dépistage du cancer de la vessie, en particulier si vous avez présenté du sang dans les urines.

Déroulement de l’examen
Cet examen est habituellement réalisé en ambulatoire et, chez l’homme, sous anesthésie locale. Il s’effectue après vérification de l’absence d’infection urinaire évolutive.
Le cystoscope (ou fibroscope) est un tube mince muni à son extrémité d’une lentille reliée à une source lumineuse et une caméra est utilisée dans notre service afin que vous puissiez également, si vous le souhaitez, suivre le déroulement de l’examen sur un écran. Le cystoscope (ou fibroscope) est introduit dans la vessie par le canal de l’urèthre. Chez l’homme le passage de l’appareil peut être ressenti au niveau du sphincter et de la prostate malgré l’effet de l’anesthésie locale. Parfois des prélèvements superficiels peuvent être réalisés. En cas de découverte d’une lésion anormale, une intervention pourrait vous être proposée afin de la retirer pour pouvoir l’analyser au microscope. Cette analyse permettra de savoir si cette lésion anormale est un cancer de la vessie ou une tumeur bénigne. Cette intervention est la résection endo uréthrale de la vessie (voir fiche dédiée).

Suites et risques
Après la cystoscopie (fibroscopie), vous pouvez avoir pendant quelques heures des besoins d’uriner pressants et une sensation de brûlures en urinant. En cas de persistance de ces troubles, vous devez prendre contact avec votre médecin traitant ou votre urologue.
Les complications de cet examen sont possibles mais rares :
- saignement urinaire transitoire
- infection urinaire.
Votre urologue se tient à votre disposition pour tout renseignement.