CHU Henri MONDOR
Service UROLOGIE
Tel: 01 01 01 01 01
Prendre rendez-vous
Notre chaine Youtube
Facebook du service
Intranet
Voir le profil d'Urologie Mondor sur LinkedIn

rendez vous en ligne
 
Modifié le : 12 Février, 2016
Par: Webmaster
Accueil » Enseignement » DIU » Bistouri électrique

Le bistouri électrique et chirurgie laparoscopique

Professeur Bernard GATTEGNO, Service d’Urologie - HOPITAL TENON - Paris

La puissance d’un courant électrique est exprimée en Joules, elle est égale à la force du flux électrique exprimée en volts, multipliée par le flux d’électrons par seconde exprimé en ampères, multiplié par la durée d’action du courant électrique exprimée en secondes. Le courant utilisé en chirurgie est alternatif, de haute fréquence (supérieure à 100 Khertz).

Lorsque le courant électrique traverse un tissu, la résistance du tissu va provoquer la transformation de l’énergie en chaleur par effet joule, ce qui entraînera une coagulation ou une section du tissu.

Deux modes opérateurs sont utilisés en coelio-chirurgie :

Complications potentielles de l’utilisation du bistouri électrique :

L’existence de courants de fuite diffusant vers des zones de moindre résistance peut entraîner une coagulation des tissus situés à distance de la zone opérée (risque de fistule secondaire) et de la peau du patient si elle est en contact avec un objet métallique.

Le couplage capacitif réalise la reconstitution d’un condensateur par les couches métalliques et isolantes des instruments, ce « condensateur » génère un courant induit qui peut se décharger au contact des tissus entraînant une lésion thermique.

Le bistouri électrique peut aussi entraîner un arrêt du fonctionnement d’un stimulateur cardiaque.

Service d'urologie
Chef de service : Alexandre de la Taille
51 Av. du Ml. de Lattre de Tassigny 94010 Créteil France
Tél. : +33(0)1 49 81 25 51